Violence à l’égard des femmes et violence domestique : la prévention sera renforcée

Berne, 13.11.2019 - Le Conseil fédéral entend renforcer les mesures de lutte contre la violence à l’égard des femmes et la violence domestique. Lors de sa séance du 13 novembre 2019, il a adopté à cette fin une nouvelle ordonnance.

Largement répandues - y compris dans notre pays -, la violence à l'égard des femmes et la violence domestique causent de grandes souffrances. En 2018, la statistique policière de la criminalité a enregistré un niveau de violence domestique jamais atteint, avec 18 522 cas, soit 1498 de plus que l'année précédente (+8,8%). Chaque semaine en Suisse, une personne est victime d'une tentative d'homicide. En 2018, 27 personnes sont décédées des suites de violence domestique, dont 24 femmes.

En adoptant cette nouvelle ordonnance, le Conseil fédéral crée les bases légales permettant de concrétiser les mesures de prévention de la violence à l'égard des femmes et de la violence domestique. L'ordonnance permettra par exemple de soutenir des campagnes nationales d'information et de sensibilisation, des mesures de formation pour les professionnels ou des projets de prévention destinés aux victimes et aux auteurs de violence. Elle contribuera par ailleurs à garantir une meilleure coordination des acteurs privés et publics, et à renforcer leur collaboration.

L'ordonnance entrera en vigueur le 1er janvier 2020. Le Parlement se prononcera dans le cadre du budget 2021 sur le crédit de 3 millions de francs prévus pour les aides financières, aides dont sera responsable le Bureau fédéral de l'égalité entre femmes et hommes.

Dans le cadre de la Convention du Conseil de l'Europe sur la prévention et la lutte contre la violence à l'égard des femmes et la violence domestique (Convention d'Istanbul) entrée en vigueur en 2018, la Suisse s'est déjà engagée à lutter contre la violence physique, psychologique et sexuelle, mais aussi contre le harcèlement (stalking), les mutilations génitales féminines ou encore le mariage et l'avortement forcés. Dans le cas de la violence domestique, la convention protège toutes les personnes, indépendamment de leur sexe. 


Adresse pour l'envoi de questions

Eloise Allimann, Bureau fédéral de l’égalité entre femmes et hommes
eloise.allimann@ebg.admin.ch
+41 58 483 98 09



Auteur

Conseil fédéral
https://www.admin.ch/gov/fr/accueil.html

Secrétariat général DFI
http://www.edi.admin.ch

Bureau fédéral de l'égalité entre femmes et hommes
https://www.ebg.admin.ch/ebg/fr/home.html

Département fédéral de justice et police
http://www.ejpd.admin.ch

Contact

Eloïse Allimann
T +41 58 483 98 09

Eduard Jaun
T +41 58 465 84 70

media@ebg.admin.ch

Imprimer contact

Abonner les communiqués de presse

https://www.ebg.admin.ch/content/ebg/fr/home/le-bfeg/nsb-news_list.msg-id-77061.html